72,45% pour la liste Fdsea-Ja ! Les positions de chacun confirmées

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Les résultats des élections à la chambre d’agriculture de la Somme.

icone_pdf.jpg
Voir la nouvelle Chambre d'Agriculture

Ce mercredi 6 février a eu lieu le dépouillement des élections à la chambre d’Agriculture. A l’heure où nous bouclons ce numéro, les résultats ne sont pas encore publiés et donc revêtent un caractère encore officieux. Néanmoins les principaux enseignements sont connus.

Une abstention en hausse
Avec un taux de participation de 58,19% sur le collège des chefs d’exploitation, la mobilisation des agriculteurs pour ce scrutin a été en retrait par rapport à 2007. Difficile d’interpréter les raisons de ce léger repli sans aller à la rencontre des agriculteurs qui se sont abstenus. Aussi, ne peuton retranscrire que les ressentis exprimés ce jour, à savoir un certain désabusement des filières d’élevage qui traversent une conjoncture délicate et qui ne voient pas dans la politique de l’Etat de solutions à court terme à leurs difficultés. Toutefois cette déception est à relativiser car avec six ressortissants sur dix qui se sont exprimés, la chambre d’agriculture fait toujours figure de référence au niveau des chambres consulaires.

Les positions de chaque syndicat confirmées
Six années ont passées et les suffrages en faveur de chaque syndicat n’ont quasiment pas changé. 72,45% : c’était le score de la Fdsea en 2007, c’est encore le score de la Fdsea en 2013 qui confirme son ascension remarquée lors du dernier scrutin. La Coordination Rurale voit son score augmenter de quelques dixièmes qui manquent de fait à la liste Confédération Paysanne. Cette répartition est quasiment inchangée dans les pourcentages, mais elle ne donne pas tout à fait lieu à la même répartition des postes.

Un poste «politiquement transféré»
En effet, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll avait introduit pour ce scrutin deux nouveautés : un abaissement du seuil de représentativité qui passe de 15 à 10% et une méthode de valorisation des «plus forts restes» pour affecter les arrondis. L’objectif politique visé est atteint, puisque même avec un score encore en repli la Confédération Paysanne revient à la chambre d’agriculture et y occupe un poste alors qu’elle n’est toujours pas officiellement représentative au niveau départemental. La session d’installation de la cham - bre d’agriculture aura lieu le 12 février prochain ; y seront élus les membres du bureau au premier rang desquels bien entendu, son président.

Résultats des listes par collège

 

NOMBRE DE VOIX

% DE VOIX

NOMBRE DE SIÈGES

2013

Rappel 2007

2013

Rappel 2007

Fdsea/JA Coordination Rurale Confédération Paysanne

2 346

695

197

72,45

21,46

6,08

72,45

20,80

6,75

18

2

1

19

2

0


C
OLLÈGE "PROPRIÉTAIRES"

Fdsea Sdppr

1 218

100

100

2

2


C
OLLÈGE "SALARIÉS DE LA PRODUCTION AGRICOLE"

CGT FO

CFTC-AGRI FGA-CFDT CFE - CGC

197

112

108

112

82

32,24

18,33

17,68

18,33

13,42

38,20

23,71

-

22,36

15,73

3

0

-

1

0

3

1

-

 

COLLÈGE "SALARIÉS DES GROUPEMENTS PROFESSIONNELS"

CGT FO

FGA CFDT CFE - CGC UNSA

124

159

282

197

80

14,73

18,88

33,49

23,40

9,50

21,40

21,22

32,01

25,38

-

 

3

1

 

3

1


C
OLLÈGE "ANCIENS EXPLOITANTS"

Fdsea/JA

-

100

100

2

2

 

COLLÈGE GROUPEMENTS  PROFESSIONNELS (LISTE FDSEA/JA)

CUMA

154

100

100

1

1

COOPÉRATIVES

88

100

100

4

4

CRÉDIT AGRICOLE

78

100

100

2

2

ASSURANCES  MUTUELLES ET MSA

 

80

 

100

 

100

 

2

 

2

ORGANISATIONS

SYNDICALES

 

78

 

100

 

100

 

2

 

2



Résultats des collèges


C
OLLÈGES INDIVIDUELS

 

CHEFS DEXPLOITATION

PROPRIÉTAIRES

SALARIÉS

AGRICOLES

SALARIÉS DES

GROUPEMENTS

ANCIENS

EXPLOITANTS

Nombre d’électeurs inscrits

5 846

2 868

3 901

3 427

10 916

Nombre de votants

3 402

1 317

684

915

4 687

% de votants                    (*)

58,19  (67,96*)

45,82  (45,1)

17,53  (27,86)

26,70  (40,89)

42,94 (57,19)

Nombre de suffrages exprimés

3 238

1 272

629

842

4 423


C
OLLÈGES DES GROUPEMENTS

 

CUMA

COOPS

CRÉDIT

AGRICOLE

ASSURANCE ET MSA

ORGANISATIONS

SYNDICALES

Nombre d’électeurs inscrits

155

101

92

92

83

Nombre de votants

155

90

79

85

79

% de votants                       (*)

100  (98,32)

90,1  (92,03)

84,95  (89,77)

92,39  (91,30)

95,18  (95,38)

Nombre de suffrages exprimés

154

88

78

80

78


Réactions

DanielRoguetDaniel Roguet, président de la chambre d’agriculture
«Un score qui donne légitimité, énergie et confiance pour la prochaine mandature»


«Les résultats sont là. Le premier enseignement à tirer est celui de la participation : avec un léger tassement par rapport à 2007, le monde agricole a exprimé en son sein une forme de désabusement.
Désabusement à l’égard d’une politique générale qui ne stabilise aucune filière, pire même qui les monte les unes contre les autres. C’est à mes yeux le premier enseignement que l’Etat doit entendre à la veille de l’écriture d’une loi d’avenir et des débats nationaux sur la déclinaison de la PAC.
Ensuite sur le score, les chiffres sont semblables à ceux de 2007. En clair, le syndicalisme majoritaire Fdsea-JA demeure le principal repère pour les agriculteurs de la Somme. Le programme de mandature présenté et approuvé à 72 % des votants est la ligne de travail de ma future chambre d’agriculture dont la session d’installation se tiendra le 12 février prochain. Elle aura du travail, à n’en pas douter. Mais ce score confirmé lui donne la légitimité, l’énergie et la confiance nécessaire pour mener à bien sa mandature».

ChristopheBChristophe Buisset, président de la Frsea
«Un formidable élan régional !»


Les listes des trois Fdsea/Usa de Picardie ont recueilli les voix de 75% des agriculteurs picards. C’est un vrai plaisir partagé de voir un territoire aussi vaste et diversifié placer à ce point sa confiance dans le projet des Fdsea-JA. Les travaux que portent la Frsea à son niveau, trouvent leur reconnaissance en prolongement de ces scores.
Au niveau régional, le syndicalisme majoritaire a su se structurer pour être organisé et cohérent face à un échelon devenu aujourd’hui incontournable. Cette structuration, que j’ai eu le plaisir de consolider avec des collègues picards, sera une arme nécessaire et précieuse pour l’agriculture picarde, tant le fait régional poursuivra son ascension dans les prochaines années.
C’est avec le même élan que la chambre régionale poursuivra ses travaux. Etre interlocuteur des Pouvoirs Publics, source de propositions, centre de prospective et de vulgarisation pour tous les agriculteurs. Voilà ce que nous mettrons en oeuvre au niveau picard.

Toutes les émissions dans la médiathèque