Editorial du 30 septembre 2016

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

L’illusion de la diversion

Françoise Crété Présidente de la FDSEA

Fancoise
Les Calaisiens doivent être estomaqués : ils ont été orphelins de politique pendant des mois, mais à quelques mois de l’élection présidentielle, leur ville est redevenue capitale médiatique. Entre les anciens présidents, les futurs candidats, chacun veut «sa» carte postale de la jungle. Combien d’entre eux s’intéressent aux vraies causes de ce fiasco, aux politiques internationales, aux phénomènes migratoires, à l’accueil d’êtres humains ? Peu. Combien d’entre eux, à un moment ou à un autre, ont été en capacité à agir, dans un mandat national ou local ? Tous. Aujourd’hui, le plus important, c’est l’esbroufe. On assiste à une surenchère de revendications à l’emporte-pièce, plutôt qu’à des présentations de projets ou même de bilans. Deux paramètres m’inquiètent. Le premier, c’est la place que trouvera l’agriculture dans la campagne : nous n'aimons pas le sensationnel, ni le futile, encore moins le cirque médiatique, et il semblerait que ce soit la motivation des candidats de tous bords. Je ne voudrais surtout pas que les agriculteurs soient traités comme les Calaisiens, orphelins aujourd’hui et mis en scène demain, le temps d’une image. Le second, peut être tout aussi dangereux, c’est que cette culture de la diversion nous gagne. Devant l'ampleur des problèmes que nous connaissons, qu'il y ait des attitudes ou des postures d'affichage, tant au niveau des organismes que des individus. Paraître demande moins d’énergie qu’agir, et dans les périodes compliquées, c’est un engagement plus facile à mettre en oeuvre, qui n’impose pas de compte à rendre, et qui permet de changer d’avis au gré du vent. Nous qui sommes terre à terre, nous devons veiller à ne pas céder à cette illusion de la diversion, tant autour de nous qu’en notre sein.

Toutes les émissions dans la médiathèque