Editorial du 9 octobre 2015

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Une relation aussi, ça se cultive !

Denis Delattre PetitLes faits sont là, et on a encore pu le mesurer cet été, notre profession recueille majoritairement la sympathie de nos concitoyens. Est-ce lié à la recherche des valeurs agricoles, est-ce lié à une forme de nostalgie, est-ce grâce à notre capacité à nous mobiliser contre l’immobilisme et l’absurdité ? Qu’importe ! Cette relation de confiance, de sympathie est bien là. Mais il nous revient aussi de savoir la cultiver. Nous sommes entrés dans la période des récoltes d’automne, avec cette semaine une météo moins clémente. Nous savons tous qu’il nous faut jongler entre la maturité des récoltes, les fenêtres de travail, la main-d’oeuvre disponible, les plannings du matériel en Cuma ou des ETA. C’est sûr, et c’est bien la priorité du métier. Mais notre relation de confiance avec nos concitoyens nous oblige à être vigilants quant à la signalisation pendant les chantiers et l’état des chaussées ensuite. Nous revendiquons l’avenir d’une ruralité économique, vivante et unie, alors ne prêtons pas le flanc à la critique, même lorsque la conjoncture est délicate. Tant de contraintes et d’interdits sont la conséquence d’excès ou de malentendus extrêmement rares au final, alors tâchons de faire de notre mieux pour que cette campagne d’automne ne vienne pas ternir la sympathie de l’été. Une relation aussi, ça se cultive.

Denis Delattre, Secrétaire général de la Fdsea

Toutes les émissions dans la médiathèque