Villers-Bocage : mille vaches et gestion de l’eau

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Les participants à l'assemblée de Villers-Bocage.

Une quinzaine d’agriculteurs étaient réunis à la Maison Familiale de Villers-Bocage le 6 février, pour l’assemblée générale de leur canton présidée par Jean-Marc Dheilly, en présence de Marc Droy, secrétaire général-adjoint de la Fdsea. Jean-Marc Dheilly a ouvert la réunion en brossant un rapide tour d’horizon des activités syndicales de l’année 2013. Les participants ont ensuite été très intéressés par l’exposé de Caroline Rohart, animatrice du Sage ‘Somme aval et cours d’eau côtiers’ et Mélanie Leclaire, animatrice du sage ‘Haute Somme’, au titre de l’Ameva, syndicat mixte pour l’aménagement et la gestion de la ressource en eau. Cette présentation a été relatée dans notre édition du 24 janvier.
Ensuite, Marc Droy a rappelé la position de la Fdsea sur le projet de mille vaches. «Face aux difficultés et aux contraintes de l’élevage, une solution est de pouvoir se regrouper entre éleveurs. Mais la Fdsea est hostile au mode de gouvernance tel qu’il s’annonce avec le projet de mille vaches», a-t-il souligné. Il a regretté la démagogie des opposants qui donnent une mauvaise image de l’agriculture et vont à l’encontre d’initiatives parfaitement respectables mais qui sont pourtant mal considérées.
A propos de la loi d’avenir et de la thématique foncière en particulier, il a indiqué qu’un projet de loi visant à soumettre les sociétés au contrôle des structures avait déjà été retenu dans la précédente loi de modernisation agricole. «Sur le projet en cours, la Fnsea a proposé des amendements que la Somme a contribué à finaliser», a-t-il conclu.

événements

  • {0} - {1}

Toutes les émissions dans la médiathèque