Les déclarations de surfaces doivent être envoyés à l'Unpt avant le 30 juin

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Pour être indemnisé en cas de maladie de quarantaine.

La déclaration peut s'effectuer en ligne sur l'extranet de l'Unpt réservé aux producteurs (onglet «Fonds d’indemnisation») : http://www.producteursdepommesdeterre.org/ext_prod_login

Comme tous les ans, les producteurs de pommes de terre sont invités à renvoyer leur déclaration de surface à l'Unpt pour le 30 juin. C'est la condition sine qua non pour être indemnisé en cas de découverte d'un parasite de quarantaine (ralstonia, clavibacter) sur l'exploitation. Ces parasites sont responsables de deux maladies : la pourriture brune et la pourriture annulaire...

Elles peuvent causer de grosses pertes financières, rappelle l'Unpt, sachant qu'en cas d'infestation, il faudra détruire tous les lots contaminés, ne plus cultiver de pommes de terre sur la parcelle ou des plantes sarclées pendant quatre ans et éliminer toutes les repousses, enfin désinfecter les bâtiments et le matériel.

Sont éligibles au mécanisme d'indemnisation les producteurs, négociants, coopératives et industriels cotisant auprès du Cnipt ou du Gipt, soit directement, soit par le biais d'un opérateur industriel ou commercial. Vous pouvez obtenir tous les renseignements sur la convention d’indemnisation de maladies de quarantaine, et le formulaire à télécharger et à compléter, sur le site de l’UNPT www.producteursdepommesdeterre. org ou par téléphone au 01 44 69 42 40.

Si vous achetez des plants importés des Pays-Bas, d’Allemagne, du Danemark, ou de Pologne, votre vendeur doit obligatoirement vous remettre une attestation certifiant des contrôles négatifs «maladies de quarantaine» effectués par un laboratoire lors de l’introduction des plants en France. Exigez-la ou faites vous-même analyser votre lot !

événements

  • {0} - {1}

Toutes les émissions dans la médiathèque