Profitez des crédits d’impôts pour rénover votre résidence principale

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Le crédit d’impôt développement durable, rebaptisé crédit d’impôt transition énergétique, a été simplifié et rendu plus attractif.

Le nouveau crédit d’impôt s’applique depuis le 1er septembre 2014. Ses paramètres ont été assouplis.
Auparavant, il était nécessaire de réaliser un bouquet de travaux pour bénéficier du taux maximum, avec au moins deux actions simultanées pour améliorer la performance énergétique du logement. Par exemple, vous deviez changer la chaudière et isoler la toiture en totalité. Avant cette réforme, vous aviez droit à un crédit d’impôt de 15 % ou 25 % en fonction de la nature des travaux effectués. Le taux de 25 % était réservé aux bouquets de travaux et celui de 15 % si une seule dépense était effectuée par une personne dont les revenus ne dépassait pas un certain niveau. Aujourd’hui, un taux unique de 30 % s’applique pour toutes les dépenses éligibles et une seule opé ration est possible pour pouvoir en bénéficier (travaux d’isolation, changement d’une chaudière). Il n'y a plus d'obligation de réaliser un bouquet de travaux, ni conditions de ressources.

Nouvelles dépenses éligibles

Le crédit d'impôt est étendu à de nouveaux équipements tels que les compteurs individuels pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire dans les copropriétés et les bornes de recharge des véhicules électriques (voir tableau).

Travaux par une entreprise qualifiée RGE
Les travaux doivent être réalisés par une entreprise labellisée et qualifiée RGE (reconnue garant de l’environnement). Elle doit apporter la preuve du sérieux de ses moyens techniques humains et financiers. Ces entreprises sont contrôlées tous les ans. Vous les trouverez facilement sur l’annuaire public disponible sur le site renovation-info-service. gouv.fr.

Plafond de déduction : sur une période de cinq en glissement
Le montant maximal des dépenses ne peut excéder pour un même foyer fiscal ou une même habitation, et ce, pour la période du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2015 (soit cinq années consécutives et en glissement) 8000 € pour une personne seule, 16 000 € pour un couple marié ou pacsé et 400 € supplémentaires par personne à charge.

Etalement de la dépense sur deux ans
Les personnes, quels que soient leurs revenus, qui souhaitent effectuer des travaux ont la possibilité de réaliser ces dépenses sur une durée de deux années consécutives et non plus sur une seule année. Dans ce cas, le déclenchement du crédit d’impôt se fera au cours de l’année de l’achèvement des travaux, soit la deuxième année. Dans ce cas, les dépenses seront portées sur la déclaration de la deuxième année.

Les dépenses éligibles à partir du 1er septembre 2014
- Acquisition de matériaux d’isolation des parois vitrées (au moins la moitié des fenêtres).
- Acquisition et pose de matériaux d’isolation de parois opaques en vue de l’isolation des murs (au moins 50 % de la surface totale des murs).
- Acquisition et pose de matériaux d’isolation de parois opaques en vue de l’isolation des toitures (la totalité de la toiture).
- Acquisition de chaudières ou d’équipement de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses.
- Acquisition d’équipements de production d’eau chaude sanitaire.
- Acquisition de chaudières à condensation, de chaudières à micro-cogénération gaz, pompes à chaleur et les équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable.
- Acquisition de compteurs individuels pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire dans les copropriétés.
- Bornes de recharge des véhicules électriques.

Toutes les émissions dans la médiathèque