Complémentaire santé Anips : le salarié doit vite se décider !

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Quelques conseils pour accompagner vos salariés dans les changements de la complémentaire santé «famille» Anips au 1er janvier 2017.

Les employeurs de main-d’oeuvre ont reçu au mois d’octobre un courrier de l’Anips les informant de quelques changements de la complémentaire santé et plus précisément des modifications de l’option «famille». Votre salarié, couvert par la formule famille de l’Anips en 2016, a normalement reçu lui aussi, un courrier accompagné d’un mandat SEPA à retourner à la MSA.
Concrètement, si votre salarié est actuellement affilié à la formule «famille», il doit faire un choix, car celle-ci devient optionnelle à compter du 1er janvier 2017.

Choix 1
Le salarié souhaite conserver la formule «famille» en option. Il lui suffit dans ce cas de compléter et de retourner le mandat SEPA accompagné d’un rib à la MSA de Picardie pour le 31 octobre afin de conserver la couverture de ses ayants-droit au 1er janvier 2017. Même après cette date, il sera toujours possible de renvoyer les documents mais le salarié doit se décider au plus vite.
Si le salarié couvert par la formule «famille» n’a pas reçu ce courrier, il doit impérativement se rapprocher des services de la MSA pour obtenir puis retourner son mandat SEPA. Combien va lui coûter ce choix ? Actuellement, le salarié paie la somme de 74,29 € prélevée sur son bulletin de paie par l’employeur. Ce dernier prend également en charge 20,96 €.
En 2017 (sous réserve de la confirmation du montant du plafond de la sécurité sociale 2017), le salarié paiera au total la somme de 84,01 € (sous réserve) : 19,94 € (50 % au titre de la part salariale de la formule «isolée»), retenus sur sa fiche de paie et 64,07 € (65 €maximum pour 2017), somme prélevée directement sur le compte bancaire du salarié par la MSA. A ces sommes s’ajoutera la participation de l’employeur à hauteur de 19,94 € (50 % au titre de la part patronale de la formule «isolée»).

Choix 2
Le salarié décide de passer en formule «isolée». Il ne souhaite donc plus couvrir sa famille. Dans ce cas, le salarié seul restera couvert à compter du 1er janvier 2017.
Que doit faire le salarié ?
Il n’a pas de démarche à réaliser, le simple fait de ne pas répondre au courrier de la MSA résilie sa formule «famille». Concrètement, sans répon se de sa part, l’Anips résiliera automatiquement à compter du 1er janvier 2017 les affiliations des ayants-droit du salarié. Attention, il est impératif dans ce cas, que le salarié soit certain que sa famille soit assurée par une autre complémentaire santé à compter du 1er janvier 2017.
En ce sens, nous vous invitons fortement à aborder le sujet avec vos salariés afin de leur expliquer l’origine du courrier qu’ils ont reçu et, surtout, pour les inciter à réfléchir à la meilleure solution pour leurs familles en 2017.

Le salarié reste couvert en formule «isolé»
Attention : que le salarié opte pour le choix 1 ou le choix 2, il restera tout de même affilié à la complémentaire santé en tant que salarié «isolé». Sur le bulletin de salaire sera alors déduit la part patronale (19,94 € en 2017, sous réserve) et la part salariale (19,94 € en 2017, sous réserve).

Cliquez pour zoomer
Image

Toutes les émissions dans la médiathèque